Typo-copie-copie1-1

Règles de typographie et fautes fréquentes

Règles de typographie et fautes fréquentes

Voici les règles de base de typographie, et quelques fautes fréquentes à traquer sans pitié. Ce document n’est pas une Bible, mais si vous hésitez sur un point, vous y trouverez peut-être votre bonheur…

I Les règles de typographie :

Les règles de typo de base sont de plus en plus souvent massacrées dans les document écrits. Il faut dire que ce n’est pas toujours clair. Petit résumé…

N.B. : en typographie, « espace » est féminin.

II.1 Espacement :

On met une espace insécable avant et une espace après :

– Les points d’exclamation. « Greg ! Qu’est-ce que c’est que ces bonshommes de neige sur toutes les pages du Sun7 ? »
– Les points d’interrogation. « Greg ? Tu m’écoutes quand je te parle ? »
– Les points-virgules. « Tout est à refaire ; ce putain de Mac a encore planté »
N.B. : En fait, si on voulait vraiment faire les choses bien, il faudrait mettre des espaces plus courtes que les autres avant chacun de ces signes (espaces quart cadratin). C’est parce que ces espaces sont plus courtes que, bien souvent, on croit qu’il ne faut pas en mettre. Pour les sceptiques : prenez Le Monde, une règle et une loupe, vous verrez bien…
– Les deux-points. « Mission : impossible »
N.B. : sur les affiches du film, il n’y a pas d’espace. Normal : en anglais il n’y a pas d’espace avant les signes doubles, et les traducteurs sont des feignants.
– Les guillemets français. Les espaces insécables sont alors à l’intérieur des guillemets. « Bonjour ! »
– Les tirets. Id. « Il m’a dit – que cela reste entre nous – que Jo sort avec Jo. »
N.B. : les tirets de séparation sont plus longs que les traits d’union : – / –

Pour tous les signes de ponctuation, éviter les rejets hideux du genre :
« Oh, le point d’exclamation est tombé
! Comment faire ? »
Pour cela, utiliser les espaces insécables :
– Sous Word pour Mac : touche pomme + espace
– Sous Word pour Windows : ctrl + shift + espace

On met une espace après :

– Les virgules. « C’est fou, tout marche ! »
– Les points. « Damned. Le réseau foire encore. »
– Les points de suspension. « Je crois que j’ai oublié la page 4 sur cette colonne… Vous l’avez déjà pliée ? »

On accole au texte qu’ils entourent :

– Les parenthèses. (azerty)
– Les crochets. [azerty]
– Les guillemets anglais. « azerty »

On ne met d’espace ni avant, ni après :

– Les apostrophes.
– Les tirets. « Qu’as-tu ? »
N.B. : on met une espace après les tirets placés en début de ligne, comme c’est le cas dans ce texte.

II.2 Utilisation des signes de ponctuation et des attributs de caractère :

Les guillemets français («  ») sont utilisés pour les citations. Lorsqu’on a des citations imbriquées, les guillemets intérieurs sont remplacés par des guillemets anglais («  »).

« Je l’ai frappé sur le clavier. Il m’a répondu « Coin ! » Quelle machine étrange ! »

Si la citation est complète et comprend un signe de ponctuation final, ce signe est à l’intérieur des guillemets. Il est alors inutile d’ajouter un point après si la phrase contenant les guillemets est finie.

L’italique (caractères penchés) qui s’oppose au romain (caractères droits) s’utilise pour distinguer certains mots ou groupes de mots. Parmi lesquels :
– les noms communs étrangers qui ne sont pas dans le dictionnaire. « Ça y est, il a encore fait un reset ! Damned ! »
– les locutions, citations et mots latins, sauf « etc. »

L’attribut « souligné » permet de mettre un passage ou un mot en valeur. Certaines sources préconisent de souligner les deux-points qui sont à la fin du passage souligné, d’autres non. C’est donc affaire de choix personnel…

Les capitales sont employées soit pour insister sur un passage important, soit pour rapporter des paroles criées. On accentue les caractères en capitales dans un passage en capitales. En revanche, le Monden’accentue pas la première lettre d’un mot lorsque c’est la seule en capitale. « L’Etat, c’est moi. » « LE MONSIEUR TE DEMANDE SI TU VAS BIENTÔT T’ARRÊTER. »

II Fautes les plus fréquentes :

Certaines fautes se retrouvent très régulièrement sur le web et ailleurs. Florilège :

1ier, 2ème… : On écrit 1er ou 1er, puis 2e, 3e… Exception : 2nd s’il n’y a que deux éléments.

!!! / ??? / … : Certaines personnes n’arrivent pas à se contenter d’un point normal, ou à la rigueur d’un seul point d’exclamation ou d’interrogation. Lorsque cela n’intervient pas trop souvent dans le texte, cela peut donner un peu plus de relief à la phrase. Quand c’est systématique, c’est inutile, laid et agaçant. Il vaut mieux faire le ménage.

etc… / etc., etc. : Normalement, comme « et cetera » signifie déjà « et tout le reste », on ne devrait ni le répéter, ni le faire suivre de points de suspension. On ne met qu’un point après, pour signaler que c’est une abréviation.

évènement : pour « événement », faute qui s’explique par la prononciation du mot. A noter que évènement est désormais accepté dans les dictionnaires, depuis une récente et calamiteuse réforme de l’orthographe.

majuscules : en dehors de la typo, il y a des règles à respecter.
un grand Allemand (la personne)
mais
un petit-suisse (le dessert)
le français (la langue)
il est belge (l’adjectif)

mardi 27 novembre (pas de majuscule aux jours ni aux mois)
23 h 40 (pas de H majuscule, notez les espaces)

l’Eglise (dans le sens « ensemble de la communauté chrétienne »)
mais
une église (le bâtiment)

moults : moult est invariable. On le confond souvent avec maint et on l’accorde à tort en genre et en nombre.

Mr / Mrs : L’abrévation de « Monsieur » est « M. », celle de « Messieurs » est « MM. ». Pour « Madame », on a le choix entre « Mme » et « Mme », pareil pour « Mademoiselle » avec « Mlle » et « Mlle ». « Mr » signifie « Mister ».

nombres : Sauf dans des cas précis, on devrait éviter de mettre des nombres en chiffres arabes. Il s’agit des dates, des heures (mais pas les durées !), des mesures, des sommes. Il vaut mieux indiquer le reste en toutes lettres, sauf bien sûr si c’est trop fastidieux (nombres compliqués, énumérations, etc.). En cas d’incertitude, mettre ce qui choque le moins, ou ce qui est le moins long à taper…

on envoit : pour « on envoie »

on résoud : pour « on résout »

y a-t’il : le t euphonique est destiné à éviter certains hiatus. On sait qu’on doit le mettre, mais on le confond souvent avec le t élision de tu ou de toi.

Y a-t-il de nouveaux articles ?
mais
Il t’a demandé quelque chose ? (t = à toi)
T’es fou ? (t = tu)
Références…

Abrégé du Code typographique à l’usage de la presse ;
Le Monde.

Laisser un commentaire

Close ()